Transformation numérique pour les uns, transition digitale pour les autres. Quelque soit le nom qu’on lui donne, une chose est sûre toutes les entreprises en sont impactées. Si le numérique représente une opportunité de développement, cela peut aussi être une menace à la pérennité des entreprises si celles-ci n’engagent pas concrètement cette transformation.

 

La transformation numérique, un enjeu complexe pour les TPE et PME

Les TPE et PME représentent plus de 90% des entreprises du marché français. Elles constituent une part essentielle du développement numérique dans les entreprises. Pourtant elles n’arrivent toujours pas à exploiter les opportunités qu’offrent ce moyen. Aujourd’hui, et avant qu’elles ne puissent plus faire l’impasse sur ces nouveaux moyens digitaux, les entreprises doivent tendre vers une dématérialisation généralisée de leur organisation et des échanges entre les parties prenantes.

Vitale dans certains secteurs, elle en est tout aussi nécessaire pour les autres activités afin de rester concurrentiel sur le marché. Si cette transition a déjà commencé et est évoluée dans les grandes entreprises. Ce n’est pas le cas des TPE et PME qui, par manque de ressources, où par incompréhension des enjeux, entament leur transformation tardivement.  Au delà des nombreux avantages que ces évolutions représentent, les entreprises au modèle dit « classiques » peuvent se retrouver en situation de faiblesse voir de déclin. Ce phénomène est accentué par une concurrence mieux armée face à cette révolution.

 

Le processus de transition numérique doit être portée par la collaboration entre experts informatiques et entreprisestransformation numérique entreprises

Pour entamer cette transformation numérique, il est important de s’entourer d’un partenaire de confiance. Il saura conseiller, rassurer et apporter des solutions adaptées à l’activité des entreprises.

Bien entendu, TPE et PME n’ont pas toutes avantages à intégrer un DSI au sein de leur structure. Elles ne doivent toutefois pas négliger l’aspect management dans leur mutation numérique. Ce « guide » doit être là pour accompagner tout au long du processus les différents intervenants de l’entreprise. Cela passe notamment par l’explication des outils et l’apport de nouvelles solutions. C’est pourquoi faire appel à un prestataire informatique peut être une solution alternative à l’intégration de ces compétences nécessaires au sein des TPE et PME.

 

 

Comment bien choisir son prestataire informatique, pour engager ou développer sa transformation numérique ?

Que ce soit en créant un nouveau poste ou en collaborant avec un prestataire informatique, vous investissez et vous vous engagez dans la durée. C’est pourquoi l’enjeu de ce choix est crucial et demande d’abord de la réflexion. Enguerrand de Carvalho, co-fondateur d’Axone Group, identifie plusieurs étapes claires au choix de ce partenaire :

Avant de se renseigner et avant de faire son choix :

1 – Auditer en interne ses capacités financières.
Quelles ressources financières sont à ma disposition ? Quels moyens puis-je dégager pour investir dans ce processus ?

Après avoir une vue d’ensemble sur les ressources financières à allouer :

2 – Quelle stratégie adopte le prestataire en terme de cloud computing.
Possède-t-il ses propres infrastructures ? A-t-il une autonomie dans ses solutions et services ?

3 –  Quelles sont les procédures en interne de votre prestataire.
Les procédures et actions misent en place sont-elles rédigées ? Avez-vous accès à la documentation (mots de passe, identifiants, toutes les informations qui sont importantes pour l’entreprise) ?

4 – Exiger de la transparence.
Inviter son prestataire à documenter ce qu’il réalise et avoir des documents récapitulatifs. Demande de réunion pour faire le point sur l’informatique et son état au sein de votre entreprise. Pour vous rendre compte de l’avancée de votre transition numérique.

5 – Récolter des modes opératoires qui seraient à même d’assurer un transfert de compétences entre lui et vous.
Votre prestataire informatique vous offre des solutions matérielles mais aussi techniques. Dans ce sens, elle doit pouvoir vous apporter les connaissances nécessaires à l‘utilisation et la compréhension de vos nouveaux outils et processus.

Vous pouvez voir l’interview complète en cliquant ici.

N’hésitez pas à réagir en commentaire, et si l’article vous a plu partagez le sur vos réseaux !

Share This